PUSHY

9 juin 2011. Petit bilan légèrement subjectif des conférences E3.

En gros, le futur du jeu vidéo c'est des jeux qui demandent de gigoter devant l'écran, des interfaces tactiles à la con généralisées, des gyroscopes trop biens même qu'ils détectent quand tu bouges wouaou, le tout avec la nécessaire marge d'erreur dans le mouvement ou le geste - sans parler du temps de latence, que le gameplay doit prendre en compte pour éviter de frustrer le "joueur". Finalement, c'était pas si mal les "jeux" musicaux.

Ouais, c'est tout.










archives